Les Choix de Sophie

Les Choix de Sophie

Gala des Mimi

22 février 2000

À l’occasion du gala des Mimi’s présenté au Spectrum le 27 février 2000, Bruno Blanchet, qui en est l’un des animateurs, livre ses impressions sur son rôle d’animateur de gala et sur la musique underground au Québec. Il s’offre également une petite danse avec la jolie Sophie Durocher, au rythme de la musique des 3/4 Putains. 

 

Compte rendu de la première entrevue

– Sophie : Bonsoir. Bienvenue aux Choix de Sophie en direct du Café Hydro-Québec au Monument national. Ce soir à l’émission, on vous présente une entrevue que j’ai réalisée la semaine dernière avec un écrivain français, Vincent Ravalec. Également, on vous présente une entrevue avec Bruno Blanchet qui habituellement fait le fou à La Fin du monde est à 7 heures, et qui fait maintenant le fou aux Choix de Sophie. Bonsoir Bruno!
Bruno : Bonsoir Sophie.
– Sophie : Vous me disiez il y a 2 secondes que vous regardiez autour de vous parce que c’est important de vous situer dans votre espace.
Bruno : Toujours. C’est un réflexe que j’ai quand j’arrive pour jouer, pour une entrevue, pour quoi que ce soit… j’aime à savoir où je me situe. Et comme je suis arrivé en retard, comme d’habitude, j’ai pris le temps avant d’entrer en ondes.
– Sophie : Vous êtes donc chez nous ce soir parce que dimanche prochain, vous allez animer un gala. Ça, j’avoue que c’est assez surprenant: Bruno Blanchet animant un gala, le gala des Mimi’s! C’est la semaine des Mimi, qui est l’Initiative musicale internationale de Montréal, où on met en valeur la scène locale montréalaise: musique alternative, musique indépendante, musique underground…
Bruno : Vous avez tout dit! OK, bye!

somimi02.jpg - 12kb– Sophie : Non, j’ai pas tout dit, vous n’allez pas vous en tirer comme ça! Pourquoi est-ce qu’on a demandé à vous d’animer le gala dimanche?
Bruno : Je suis le premier surpris d’animer un gala, tout d’abord. C’est que j’ai été de cette scène-là il y a assez longtemps, à l’époque où j’avais une émission de radio à CIBL où on faisait jouer « live » beaucoup de ces groupes-là. Ça s’appelait Quand l’inspecteur s’en mêle, avec Philippe Lagüe, qui était à Macadam Tribus. Donc, on a reçu beaucoup de ces groupes-là. J’ai été impliqué dans un magazine qui s’appelait Rectangle, un fanzine. Je jouais moi-même dans un groupe…
– Sophie : Oui? Le groupe s’appelait comment?
Bruno : …que je préfère oublier. Ça s’appelait Percapita. On a fait le Rock-en-bol et on a perdu cette année-là. On a tout perdu finalement.
– Sophie : C’était quel genre de musique?
Bruno : C’était plutôt rock d’après les standards d’aujourd’hui. On s’aperçoit qu’on faisait du rock à l’époque, mais qui était qualifié de punk.
– Sophie : Connaissant votre sens de l’humour ou de l’absurde, j’imagine que les paroles devaient être un peu capotées?

somimi03.jpg - 11kb

Bruno : Elles étaient un peu troublées, je t’avoue, et c’est un peu ce qui m’a décidé de faire des folies, parce que je n’arrivais pas à être sérieux. C’était impossible. Je n’ai jamais été capable d’être sérieux.
– Sophie : Donc, c’est à cause de votre carrière dans le rock…
Bruno : Ratée!
– Sophie : …que vous avez appris à faire des capsules humoristiques et des choses humoristiques?
somimi04.jpg - 11kbBruno : C’est un peu à cause de ça.
– Sophie : Comme quoi la scène underground mène à tout!
Bruno : Exactement!
– Sophie : Alors, je voudrais que vous présentiez le groupe de ce soir, qui est justement en nomination au gala des Mimi’s dans la catégorie Album de l’année, parce que je pense que vous le connaissez bien.
Bruno : Un groupe qui jouait à l’époque où je faisais encore de la musique. Il s’agit des 3/4 Putains. Ça fait 13 ans qu’il existe et la chansons s’appelle Erotically Correct.

somimi05.jpg - 11kb

 


Lancement de la programmation

17 septembre 2001

Au cours de cette émission spéciale des Choix de Sophie, Bruno et Suzanne Lévesque forment un incroyable duo et interprètent pour notre grand plaisir la célèbre chanson de Dalida. Paroles, paroles, paroles… Bruno présente N’ajustez pas votre sécheuse, qui débute le surlendemain.

En images…

En parlant de N’ajustez pas votre sécheuse: C’est une émission fort simple où toutes les émissions vont se ressembler. A la première émission, on va se dire: Mon dieu où est-ce que ça s’en va, c’est tout éparpillé, c’est n’importe quoi. Mais ce ne sera pas n’importe quoi. En fait, ça va être n’importe quoi chaque semaine, mais toujours différent.
Et tout ce qu’il y a d’incompréhensible dans cette émission, c’est que quelqu’un se donne autant de peine pour faire quelque chose d’aussi inutile, en l’occurrence moi!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s